Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les sites à ambiguités !

catégorie video : ici

Nassiha de Sheikh Fawzan (hafidahu Allah)

"...Les gens qui se réclament de la da'wa, il est obligatoire de regarder chez eux : où ont ils étudié ? et d'où ont ils pris leur science ? d'où est ce qu'ils viennent ? quelle est leur 'aquida ? et vous regardez leurs actes et leurs conséquences sur les gens. et qu'est ce qu'ils ont propagé comme bien ? Et qu'est ce qui résulte de leurs actes comme réforme ? Il est obligatoire d'apprendre leur état avant de se faire leurrer par leurs paroles et leurs apparences, et on ne peut se passer de cela, spécialement à notre époque dans laquelle se sont multipliés les prêcheurs aux troubles (fitan). Et le Prophète a décrit les prêcheurs aux troubles (fitan) comme étant des gens de notre souche et parlant notre langue (voir hadith Houdhayfa Ibnoul Yaman dans Sahih Al-Boukhari tome 8 page 92-93). Et quand le Prophète a été interrogé à propos de la fitna, il a dit : " des prêcheurs aux portes de l'enfer. Celui qui leur répondra, ils le précipiteront [en enfer] " Ils les a appelés prêcheurs (dou'ate) !!! Ainsi, il nous est obligatoire de faire attention à cela, et que nous ne nous réunissions pas dans la da'wa autour du premier venu, et de tous ceux qui disent : " Je fais da'wa à Allah , et ce groupe fait da'wa à Allah ! " Il est obligatoire de vérifier la réalité des choses, et il est obligatoire de vérifier la réalité des gens et des groupes..." (Tiré de "Al-Mountaqa" tome 1 page 320)

Annuaires sites salafis

salafipage.png

Fait partie des signes de l’Heure...

D’après Abû Umayya Al-Jumahî (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit:
"Fait partie des signes de l’Heure le fait que la science soit sollicitée chez les petits". [1]

Et AbdAllah Ibn al-Mubarak (mort en 181H) a dit : "Les petits : Les gens de l’Innovation, sans rapport avec l’age ». Il a dit aussi : « Ceux qui parlent selon leurs opinions".

 

[1] (Rapporté par Tabarani dans al-Kabir, Al-Lalakai dans Charh Usul al-Itiqad n°102. Authentifié par Al-Albânî dans Sahîh al-jâmi’ n°2207 et As-silsila as-sahîha n°695. Ibn Mubârak dans « Az-zuhd » n°52 et par ibn AbdilBarr dans Jami' Bayan al-'Ilm n°1051)

Nassiha de Sheikh Fawzan (hafidahu Allah)

"Ceux qui se réclament de la da’wa (prêche salafi) de nos jours, il y a parmi eux des égarés qui veulent faire dévier les jeunes et détourner les gens de la vraie religion et diviser la djamaa des musulmans et les faire tomber dans la fitna. Et Allah (soubhanou wa ta'ala) a mis en garde contre ceux là : {S'ils étaient sortis avec vous, ils n'auraient fait qu'accroitre votre trouble et jeter la dissension dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous. Et il y en a parmi vous qui les écoutent. Et Allah connait bien les Zalimoun} (Sourate 9, verset 47)..." (Tiré de "Al-Mountaqa" tome 1 page 320)

23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 19:13

help blue button Question :

 Quel est votre conseil aux personnes qui accusent les étudiants en science salafis de fanatisme envers leurs machayikhs du fait qu'ils acceptent les critiques de leurs machayikhs vis à vis de certains contemporains qui contredisent la voie des pieux prédecesseurs?


ui button default  Réponse :


Mon conseil à ceux qui disposent d'une petite part dans la science est:   

form_input_button_ok.png qu'ils préservent leurs langues contre le fait de porter atteinte aux étudiants en sciences salafis,
form_input_button_ok.png  et contre le fait de manger leurs viandes avec des critiques blessantes comme le fait qu'ils les accusent de fanatisme batit sur le suivi aveugle et d'appartenir à un parti

Et qu'ils sachent que les étudiants en sciences ont:
form_input_button_ok.png  des machayikh de qui ils prennent la science,
form_input_button_ok.png  de qui ils apprennent les recommandations,
form_input_button_ok.png  et ils rapportent d'eux ce qu'ils ont appris chez eux parmi les règles de la législation et parmi les questions scientiques car ils ont confiance en eux.

Et ceci est la coutume entre le savant et l'apprenti depuis l'envoi du Prophète Mohamed -salla Allah wa salama- jusqu'au Jour de la Résurrection.

Et parmi les sujets qui font partie de la science que reçoient les étudiants en sciences de leurs savants:
form_input_button_ok.png  la science de la critique et de l'éloge
form_input_button_ok.png  la connaissance de la sounna et de l'innovation

Et les étudiants en sciences propagent ce qu'ils ont su et maitrisé sur les gens et ceci avec véracité et loyauté, avec narration et savoir.
  
Il est interdit à quiconque de leur dire: "vous etes des fanatiques de vos machayikhs" quand ils rapportent de leurs machayikhs la critique des majrouhin (personnes critiquées) et l'éloge des dignes de confiance vertueux.
  
Et comme ceci quand ils ramènent des savants que certains des gens de la sounna ont évoqué des gens de l'innovation, ils ne doivent en rien etre blamé dans ceci.
  
Et ceci ne fait partie en rien du fanatisme blamable. Et il faut prendre prendre garde de manière appuyée contre le fait de critiquer celui qui détient la vérité sans aucune preuve rationnelle ou religieuse.


right and down arrow Sheikh Zayd Ibn Mohammad Ibn Hadi Al Madkhaly - hafidahu Allah


right and down arrow Source : Al ajwiba al athariya 'an al massa'il al minhajiya (page106)

right and down arrow Tiré de : http://daahwaassalafiyat.over-blog.com

 

Repost 0
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 20:15

help blue button Question :

Quel est la bonne attitude que le musulman doit avoir vis-à-vis des erreurs de certains savants ?

  

ui button default Réponse :

Premièrement, ce n’est pas tout musulman qui peut s’apercevoir des erreurs des savants et les reconnaitre mais ce sont les savants qui reconnaissent les transgressions et les divergences d’autres savants.

 

Donc si la personne qui examine les divergences des savants, fait partie des gens de science et de ceux qui ont les capacités de faire des efforts d’interprétation, il doit alors regarder lequel des avis est basé sur une preuve claire sur le sujet puis accepter et soutenir cet avis. Et il doit excuser l’autre savant qui a divergé, surtout dans les sujets de jurisprudence comme ce qui est lié à la purification, à la prière, au pèlerinage, au mariage et autres.

 

Si les savants divergent sur des points liés à ces sujets, que l’avis des uns s’oppose à celui des autres, et que chacun expose ses preuves, alors l’étudiant en science doit considérer la plus forte des preuves et l’adopter. Il doit se mettre du côté de l’auteur de l’avis juste et trouver une excuse à l’opposant, s’il fait partie des gens de science et de l’observation, car la divergence dans les sujets liés à la jurisprudence est inévitable.

 

Concernant l’opposant, s’il fait partie de ceux qui ont les capacités de faire des efforts d’interprétation, alors il est excusé, même s’il se trompe, il a une récompense pour son effort d’interprétation. Et celui qui a vu juste a deux récompenses.

 

Quant à ce qui est appelé « erreurs des savants », alors qu’il s’agit en réalité d’innovations nouvellement instaurées par des innovateurs dans la religion, et qu’on leur trouve des excuses sous prétexte qu’il s’agit de l’erreur d’un savant et qu’on en doit pas la lui reprocher, ceci est une erreur ! Justifier l’erreur est interdit, ce n’est pas permis !

 

Quiconque instaure une innovation, même s’il prétend faire partie des gens de science, son innovation doit être mise au clair, on doit le réfuter et mettre en garde contre lui afin que l’innovation ne se répande pas sur terre semant la corruption. Et s’opposer aux gens de la Sunna, annihilant ainsi la Sunna, suffit comme corruption.

 


right and down arrow Sheikh Zayd Ibn Muhammad Al Madkhali - hafidahu Allah

right and down arrow Audio : ici

right and down arrow source : Traduit et publié par daralhadith-sh.com

Repost 0
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 16:42

help blue button Question : Que dites-vous, qu’Allah vous préserve, sur quelqu’un qui n’accepte pas le jugement des savants dans leur réplique à celui qui diverge du Minhaj des Salafs, et qui l’ont jugé par ce qui le fait sortir de la salafiya, et ce malgré qu’ils (les savants) citent les références qui montrent sa déviation et les preuves claires qui l’accusent, et après la discussion et la clarification cette personne dit : je ne suis pas convaincu par les preuves mentionnées ! Alors comment devons nous nous comporter avec lui ? et par quoi allons-nous le juger ?

ui button default Réponse : Ma parole sur celui qui rejette le verdict des savants sur celui qui diverge du Minhaj des pieux aïeux, que c’est un arrogant de la parole du Prophète Salla Allah Alayhi Wa Sallam : L’arrogance c’est le rejet de la vérité et le mépris des gens, et ce parce que le jugement des savants suivant la voie des pieux aïeux en matière de croyance et de législation est une vérité, et c’est seulement l’injuste qui la rejettera, surtout si celui qui rejette le jugement des savants connaît sciemment que la personne divergente du Minhaj des salafs a dévié de la vérité.

Et je n’ai aucun doute qu’une telle personne est annexée aux gens de l’hérésie (Ahl Al Bidaâ) vu qu’il les défend et qu’il n’est pas satisfait du fait qu’on réplique à leurs hérésies et égarements car c’est par cette réplique que le faux (Al Batil) apparaît, et les gens des passions et leurs assistants n’aiment pas que leur batil soit dévoilé afin que les gens ne les délaissent pas et qu’ils ne méprisent pas le batil qu’ils leur ont embelli et que les gens ont suivi.

Ajouté à cela sa grave erreur et son suivi des gens du faux lorsque les gens de science discutent avec lui et l’accusent il dit : je ne suis pas convaincu par les preuves et cela est connu chez le commun des gens par l’expression: une excuse pire qu’un fait (péché).

 
Et pour ce qui est du comportement à adopter à son égard, c’est qu’il est annexé aux gens de l’hérésie en ce qui a trait au délaissement ( Al Hajr), la mise en garde contre lui et l’abstention de discuter avec lui comme ça a été le comportement des salafs vis-à-vis des gens de la Bidaâ d’antan et d’aujourd’hui.

 


right and down arrow Sheikh Zayd Al-Madkhali - hafidhahou Allah


right and down arrow Source : réponses atharis sur les affaires du Minhaj (50 questions et réponses) du Sheikh Zayd Al Madkhali, page 82.
right and down arrow http://www.sahab.net/forums/showthread. ... post784143

right and down arrow Traduit par Samir Abani

 

Repost 0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 16:44

help blue button Ce questionneur demande : Des gens disent : "les questions de jarh wa ta3dil et l'avertissement contre les déviateurs (moukhalifin) sont elles sujettes à divergences comme les questions de fiqh ?

 

 

ui button default Réponse : Non, cette compréhension n'est pas correcte, le jarh wa ta3dil est une science parmi les sciences de la chari3a, dont l'objectif est de purifier ce qui a été affirmé au sujet de notre prophète صلى الله عليه وسلم comme parole, acte, oeuvres, afin de ne pas affirmer une parole qu'Il n'a pas dite ou une action qu'Il n'a pas faite, ainsi est venu le rôle du jarh wa ta3dil.

 

 

Ainsi, qui est de confiance on accepte de lui ce qu'il rapporte de la sounnah et ce que celà implique comme règles.

 

 

Et qui est majro7 ("blessé"> pas accepté) du point de vue de sa croyance ou son attitude ou son ignorance on accepte pas [ce qu'il rapporte].

 

 

Ainsi, le jarh wa ta3dil est une protection et un entretien de la révélation pour ne pas affirmer pour le Prophète صلى الله عليه وسلم quelque chose qui n'est pas vrai pour Allah & son Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

 

Cette science est grandiose est utile, à Allah la louange...

 

 

Concernant les déviateurs, ceci est compris par les savants dotés de science profonde, qui comprennent ce qu'est la déviation et la confirmation (de la sounna).

 

 

Donc, si quelqu'un dévie de la sounna dans la croyance ou la voie ils l'expliquent et avertissent contre lui.

 

Concernant la divergence dans le fiqh, celà est autre chose.

 

 

Il arrive entre les savants des divergences dans les branches de fiqh et de science, en fonction de leur capacité à extraire des textes les règles, en fonction de leur compréhension, et ceci est à examiner, on ne prend pas dans preuve (dalil), et quiconque dévie, sa déviation est rejetée, s'il fait partie des sunnites on l'excuse et lui explique la vérité, et ceci est le minhaj que nous connaissons...

 

 


right and down arrow Sheikh Zayd Ibn Mohammad Ibn Hady Al Madkhali - hafidhahou Allah


right and down arrow source : http://www.sahab.net/forums/index.php?showtopic=120339
right and down arrow video : http://www.safeshare.tv/w/qYunRmSulI
right and down arrow traduction Sofiane

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 02:08

help blue button Question :

Est-il permis pour les debutants en science religieuse, les debats dans le domaine de la critique et l'éloge (le jarh wa tardil) et parler sur les gens de science et les savants ?

 

 

ui button default Réponse :

Cela n’est pas du niveau de l’etudiant qui debute.

 

Parler dans le domaine du “jarh wa tardil”, faire l’éloge d’untel ou critiquer untel, ce n’est pas le niveau de l’etudiant debutant, car le jarh wa tardil revient aux gens du jarh wa tardil : Les savants qui connaissent les causes de la critique et les causes de l’éloge et le sens de l’equité et le sens de la critique.

 

Et n’est capable de parler dans ce sujet que celui qui a été avancé dans la science, celui là parle dans le domaine du jarh wa tardil en cas de besoin , oui. [1]

 

 

Ecouter le Sheikh :

ici

 


help blue button Question :
Quelle est la position des jeunes débutants en ce qui concerne « al-Djarh wal-Ta'dîl » [critique et attestation d'honorabilité] ? Certaines personnes disent : « Ne passez pas votre temps à parler sur les innovateurs, mais étudiez ! Et s'il y a des fautes commises par un SHeikh alors avertissez ». D'autres disent : « Il n'y a pas de mal à beaucoup parler sur les innovateurs ». Quelle doit- être notre position ?

ui button default Réponse :
Lorsque l'étudiant a pris connaissance d'une innovation avec ses preuves il lui faut l'expliquer aux autres, dans les limites de sa connaissance, sans les dépasser. Il ne dit pas de quelqu'un qu'il est un innovateur et ne critique personne en s'appuyant sur le doute et l'accusation. Mais il doit avoir la certitude que c'est une innovation, un égarement, une faute. Ensuite s'il en est capable, il l'explique dans le but de conseiller les musulmans. Et s'il n'en est pas capable par manque de science et de connaissance des règles concernant la bid'ah qu'il renvoie le problème aux gens de science. Et renvoyer le problème à d'autres est faciles. Quant à empêcher les gens de parler de l'innovation de l'innovateur et de l'erreur d'une personne dans le but de conseiller les musulmans, personne n'appelle à cela. Et en vérité, le fait d'étudier, le profit et l'exploitation du temps est la base ; et il est impossible de distinguer la Sounnah de la bid'ah sans étudier. Donc, orienter les gens vers les études est louable et acceptable, et expliquer les innovations que manifestent certaines personnes et auxquelles elles appellent, est nécessaire et louable. Celui qui le fait est récompensé s'il a pour but de conseiller les musulmans, secourir la Sounnah et de rejeter l'innovation. [2]

 

 


right and down arrow Sheikh Zayd Ibn Mohammad Ibn Hadi Al Madkhaly - hafidahu Allah


right and down arrow [1] Traduit par : Mehdi de Roubaix

------------------------------------------------------

right and down arrow [2] source : www.manhajulhaqq.com : K7 « Al-Ittissalates al-hatifiyya ma'a ba'ad mashâ-îkh al-da'wa as-Salafiyyah-2 ». Traduction : Ayûb Abû Yussûf

 


Repost 0